Nous ne vaccinons pas les mineurs de moins de 18 ans

Comment se remettre d’un décalage horaire ?

Voyager en avion en traversant différents fuseaux horaires peut entraîner une série de troubles physiques que l’on appelle le « jet lag ». Pour les éviter, et profiter au mieux de son séjour, il est à la fois possible de préparer son corps au décalage horaire et agir une fois arrivé à destination. Voici de précieux conseils pour se remettre au mieux d’un décalage horaire.

 

Comprendre le syndrome du jet lag

Le terme jet lag vient de l’anglais jet (avion) et lag (décalage). C’est le nom que l’on donne aux symptômes physiques qui peuvent se manifester après un long voyage en avion. En voyageant très loin vers l’est ou l’ouest, on perturbe le cycle de son sommeil et on dérègle ainsi son rythme circadien. Plus le décalage horaire est important, plus les désagréments physiques peuvent être intenses. Nausées, fatigue, étourdissements, maux de tête, troubles digestifs, sont autant de symptômes du décalage horaire. Ils peuvent apparaître dès quatre heures de décalage et être particulièrement éprouvants lors des voyages vers l’est, puisque la journée est ainsi « raccourcie ». 

 

Préparer son corps avant et pendant le voyage

Pour lutter contre le syndrome du décalage horaire, il faut anticiper les effets du voyage. Ces quelques réflexes et habitudes permettent ainsi de préparer son corps :

  • Dormir correctement dans les semaines précédant le voyage afin de ne pas souffrir d’une dette de sommeil au moment du départ ;
  • Se coucher de plus en plus tard, en cas de voyage vers l’ouest ;
  • Inversement, se coucher de plus en plus tôt, en cas de voyage vers l’est ;
  • Une fois à bord de l’avion, il est important de changer d’heure en adoptant celle du pays de destination ;
  • Pendant le voyage, il est conseillé de réduire sa consommation de caféine ;
  • Prendre ses repas dans l’avion selon les horaires du pays de destination est également recommandé ;
  • Enfin, il convient de limiter les siestes à moins de 30 minutes jusqu’à l’atterrissage. 

 

Se remettre d’un décalage horaire une fois arrivé à destination

Une fois arrivé à destination, il ne faut pas attendre pour agir contre le jet lag. Selon l’importance du décalage horaire, les désagréments physiques peuvent être plus ou moins gênants. La durée des symptômes du décalage horaire est, quant à elle, de l’ordre de quelques jours. Ces astuces permettent de les contrer :

  • Surveiller son alimentation : une bonne hydratation, la non consommation d’alcool et la prise de repas légers sont une règle à suivre, peu importe la destination. Dans le cadre de longs voyages vers l’est, il est vivement recommandé de réduire la consommation de caféine. Tout aliment copieux ou favorisant l’endormissement est à éviter si le voyage a lieu vers l’ouest.
  • Profiter de la lumière naturelle : la lumière du soleil aide l’horloge biologique à retrouver son rythme. Si l’on a voyagé vers l’ouest, il convient de profiter de la lumière du soir. En revanche, en cas de voyage vers l’est, c’est la lumière du matin dont il faut profiter. 
  • Essayer la luminothérapie : dans certains cas, l’usage de lampes de haute intensité peut accélérer la resynchronisation de son rythme biologique. Certaines sont même en vente dans les aéroports.
  • Envisager la prise de mélatonine : la mélatonine est également appelée « hormone de la nuit​​ » ou « hormone de l’endormissement ». Sa prise peut être pertinente pour les voyages vers l’est afin de réguler le sommeil. 

Pour se remettre au mieux d’un décalage horaire, le plus important est d’anticiper en modifiant ses habitudes dès la préparation de son voyage. L’adoption d’une bonne hygiène de vie à l’arrivée à destination, ainsi que quelques bons réflexes, réduisent encore un peu plus les troubles du jet lag. Vérifiez bien le nombre d’heures de décalage dès l’organisation de votre vol afin de profiter au maximum de votre séjour !

Sources :

Izold Guegan

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de toutes nos fonctionnalités !

Besoin d'un conseil ?